La Jules Verne 2017 - Amiens, dimanche 28 mai

Un retour à J+7 sur ma Course La Jules Verne. Comme je l’avais dit dans mon post pré-course, je craignais la chaleur… et cela s’est confirmé sur place.

9h30-9h45 déjà en regardant les premiers hommes arriver de leur 10km, un œil sur la montre… pu… il n’est que 9h40 et le soleil tape déjà bien. Est-ce que je dois m’échauffer ou pas ? Vers 10h05 j’essaie de trouver un peu d’ombre pour faire quelques gammes, bouteille d’eau à la main. Sentiment bizarre que je m’épuisais déjà, du coup j’ai écourté l’échauffement pour garder des forces pour le 10 bornes mais pas sereine du tout.

 

10h30 : pan ! J’ai du mettre 2’’ pour réaliser que le coup de feu avait été donné. Bref… Un départ rapide même si au premier virage (100m plus loin) la première devait déjà être 1 km devant, lol. A mon passage au km 1 en 4’15’’, je suis déjà isolée mais premiers pouces en l’air et 'give me five' aux spectateurs qui me permettent d’être moins seule :-)
Passage sous le 1er tuyau d’arrosage et devant la famille qui était déjà là au départ ! "Ben vous êtes là ?!? Enfin… je suis déjà là ?!?" (je pensais qu’on repassait dans ce coin qu’au 5eme km mais bon… je suis le parcours moi, enfin j’essaie ;-) On se dirige vers le parc de la Hotoie (près du zoo) avec un aller/retour dans le parc où on rencontre les premières dans le sens inverse... puis les poursuivantes. Je vois d’ailleurs le panneau 45’ dans les poursuivants… tachons de le garder à distance celui là ;-)

Un km 2 en 4’17’’ et un km 3 en 4’21’’. Et deux petites douches de plus sur cet aller/retour. La gorge est sèche et le premier ravitaillement tombe bien pour prendre une gorgée et se rafraîchir la nuque. Moi qui ai l’habitude de ne pas me ravitailler sur un 10 ou même un semi, là il fallait ! Par contre des petites douleurs au bidou qui surviennent... aime pas ça... je regarde ma montre. Ah non pas déjà ces douleurs à ce niveau de la course :-( J’essaie de ne pas trop y penser et fais un 4eme km en 4’33’’. Allez, allez, je danse avec les bras pour demander au public d’applaudir (mais sans les engueuler, de peur de trop me dépenser à parler). Au loin, dans la ligne droite pour rejoindre le passage vers le lieu de départ et terminer cette première boucle de 5km, je vois une brochette de bras tendu d’enfants. Ahhh, mer-ci :-). Du coup bim, bim, bim, bim, bim, bim (un peu comme dans un jeu vidéo où quand t’attrapes des trucs ça te donne des points de vie en plus ;-)

Un 5eme et un 6eme kilomètre en 4’35’’, chacun avec un petit coup de mou moralement avec la douleur au bidou qui est toujours là. Passage devant la famille, avec 'give me five' obligé. Quelques mètres devant je vois un groupe de 3 filles et j’essaie de les rejoindre. Chose faite ! (Pour une fois que j’arrive à me rattacher à un groupe). Et j’essaie de rester dans leur roue. Un 7eme kilomètre en 4’32’’. 2ème aller/retour dans le parc avec toujours les petites douches pour rafraichir. La première des 3 filles accélère un peu. Je tente de suivre et fais un 8eme kilomètre en 4’28’’ mais relâche sur le 9eme pour le faire en 4’32’’. Les derniers pouces en l’air et les 'give me five' sur la dernière ligne droite. La 2eme du groupe des 3 me double. Ba tant pis… je ne tente pas d'accélérer et sors la banderole qui a un peu pris l’eau avec moi, du coup un peu galère… mais je l’ai bien mise à l’endroit quand même ;-) "EGID en lutte contre la maladie, au plus près du patient et sur les routes de la Jules Verne…" done !


En 44’48’’, 18eme féminine, 7 séniore. Un peu déçue de mon temps avec l’impression après coup de ne pas être rentrée comme il fallait dedans. Et un gros mal de crane l’après-midi qui a suivi. Par contre ravie d’avoir pu rencontrer des personnes qui me suivent sur cette page, merci Florence pour tes encouragements, ça fait chaud au cœur et motive à continuer ! Merci aussi aux bénévoles de courir la jules Verne, aux photographes Adilio photo's, Jean-Pierre Battez et Marie Dubuc. Enfin un grand merci à ma famille d’être venue ainsi qu’à vous pour vos pouces en l’air sur cette page et qui permettent d'avancer.

EGID, en lutte contre la maladie, au plus près du patient et sur les routes de…" à suivre… #PasteurLille
Inserm CNRS Université Lille 2 Droit et Santé CHRU de Lille
Jogging et Athlétisme à Fretin #VAFA #Ligue des Hauts-de-France d'Athlétisme

Dorothée Thuillier